LOADING

Type to search

Comment je suis sortie de l’anorexie

.

Suite à vos réactions concernant un de mes derniers posts Instagram, je vais vous donner ici quelques exemples de choses qui ont fait que je suis sortie de l’anorexie.

Tout d’abord, j’ai eu une première période à l’adolescence, entre 16 et 18 ans. Je suis tombée à 37kg…

Je refusais de prendre des formes, de « devenir une grande », j’avais plus d’amis garçons que filles, et je ne voulais pas qu’ils aient un autre regard sur moi en fait.

Du coup je me planquais sous des fringues de skate, des trucs larges etc.

Je m’en suis sortie grâce à mon médecin qui m’a expliqué qu’on allait me nourrir avec des piqûres si je continuais ainsi… TROP PEUR !!! o_O.

Puis j’ai eu une autre période il y a 3-4 ans quand je me suis mise au sport.

Comme beaucoup j’ai fait du cardio à outrance, de la muscu 7/7, j’ai commencé à toucher à l’alimentation, aux macros avec des applications hyper complètes etc.

Résultat j’ai perdu beaucoup de poids, (42kg alors que j’en fais 52 actuellement).

Le manque de graisses dans mon corps m’a créé des troubles hormonaux du type absence de règles, sueurs nocturnes, froid tout le temps, agressivité, troubles de l’humeur, tristesse etc.

Voilà pour le décor.

J’ai pris conscience de ma maigreur quand les personnes à la salle ne faisaient que me répéter:

« putain t’es sèche là fais gaffe ! » ou « t’es pas un peu trop maigre là ? » ou encore « On va te casser à force tellement t’es maigre ».

Déjà ça m’a mis un coup.

Dans la même semaine qui à suivi la dernière remarque ci-dessus, j’ai fait mon relevé de jambes sur tapis et là j’ai vu l’espace entre mes cuisses…

J’ai pris peur, repensé à ces phrases et j’ai réalisé que je faisais de la merde.

J’avais pas envie d’être une « faible », de ressembler à une brindille, d’être transparente… c’est tout ce que je ne voulais pas.

Le lendemain remplie de rage, je suis retournée à la salle avec la ferme intention de devenir un soldat, d’être meilleure que les autres, de faire des tractions, de tout défoncer, et de construire du muscle.

Une revanche en gros.

De l’attirance pour la maigreur, d’un coup je l’ai assimilé à la faiblesse physique et mentale, ce qui ne me reflète absolument pas…

J’ai pris des « body goals » totalement contraires aux mannequins hyper maigres.

Je me suis Inspirée sur Instagram de Sissy Mua, Justine Gallice, Victoire Mua, FitbyClem (entre autres) et je voulais DES VOLUMES !

Petit à petit j’ai remangé en quantité, équilibré, j’ai juste augmenté les quantités.

Puis à force de lire, de me documenter, j’ai compris que le gras (les graisses de qualité) étaient très importantes dans la fonction hormonale mais aussi dans la lipolyse (perte de gras).

J’ai donc ajouté ça: BOOM !

Puis les glucides, je mangeais invariablement 150gr cuit de glucides. Pourquoi ? Je sais pas xD c’est bien 150 comme chiffre non ? Et évidemment pas de glucides le soir oulalalalaalalaaaaaa !!!!

DU GRAND N’IMPORTE QUOI !

J’ai repris 1kg par mois environ, de manière ulra propre du coup puisque je mange équilibré.

J’étais hyper fière de moi !

J’avais l’impression d’être une sorte de super-héros en cours de mutation mdr !!

J’ai tout remis à plat, remangé des petits plaisirs au quotidien.

A présent je me permets TOUT dans la mesure où je mange équilibré à l’année et où je fais du sport.

Du coup quand tu te donnes accès à tout, et bien tu ne ressens plus de besoin en particulier. Il suffit juste de se faire confiance !

C’est comme quand vous passez une journée à table chez mémé avec de la bouffe à gogo; et en général le soir vous ne voulez même plus voir un bout de pain en peinture :D.

Et bien là c’est pareil. Vous allez satisfaire votre Leptine (hormone de la satiété) en vous permettant tout, en mangeant juste à votre faim.

Cette hormone jugera que vous ne manquez de rien, donc pas de danger de famine, donc pas de besoin de se gaver et stocker :).

Fini l’histoire des cheatmeals et toutes ces conneries de frustrations organisées, de plongeon vers les TCA !

Pas de jour spécial pour aller au resto, ni boire un verre ou manger des coquillettes au gruyère, c’est free party haha !

Pour que tout revienne à la normale au niveau du comportement alimentaire naturel, je me suis rappelée quand j’étais une petite fille… Comme une auto-hypnotisation en fait ^^.

Je me disais « mais mince, souviens-toi de ce moment où tu ne te souciais de rien, où la nourriture n’était pas ton problème ! ».

Je mangeais bien, de tout, je ne comptais pas les calories, je n’y connaissais rien et mon cerveau seul était capable de juger de la bonne quantité dans mon assiette.

Cette méthode est ce qui à fonctionné sur moi. Je ne voulais plus rien compter, juste passer à table et manger, POINT !

Aujourd’hui je suis libérée de tout ça, comme le Génie sans ses menottes dorées !!

Je mange quand j’ai faim, et ne mange pas quand je n’en ressens pas le besoin.

Les glucides le soir me permettent de bien dormir et le fait d’en augmenter considérablement les quantités m’a permis de beaucoup évoluer en muscu tout en restant « dessinée ».

 

Je ne sais pas si mes mots pourront faire quelque chose pour les personnes atteintes de ces maux, mais en tout cas c’est mon histoire, ce qu’il s’est passé dans ma tête et mes déclics.

Tout ce travail à pris environ 3 ans pour ne plus « stresser devant une assiette de coquillette » et définitivement tourner le dos à tous ces comportements nocifs.

Je vous souhaite de vaincre ces troubles et maladies, mais gardez à l’esprit que l’on y arrive si on le veut vraiment. Cela doit venir de vous et uniquement de vous.

Courage <3

 

25 Comments

  1. Sophie 21 janvier 2019

    Super post, c est bien pour ça que je te suis depui un bon moment tu es honnête et tu nous parles de choses concrète qui permettent de rebooster merci pour ça 😘

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Merci Sophie pour ton message.
      Cela me touche énormément et me pousse à poursuivre dans ce sens en tout cas 🙂
      Belle journée à toi xxx

  2. e.mimie 21 janvier 2019

    J’adore ! je suis fière de mon chemin parcouru je c ke j’ai beaucoup à parcourir encore mais déjà jarive à augmenter mes quantité tant que sa reste propre à intégrer des glucide à chaque repas à me faire des petite collation clean à sortir au resto entre copine et surtout réapprendre le goût de ce que je mange et me lever le matin en ayant la détermination et l envie d’avancer ❤

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Emilie,

      Tu peux être fière de toi en effet, bravo ma belle !! C’est sûr que tu es sur la bonne voie après le temps fera le reste ne t’en fais pas.
      Je pense que ton petit mot sous ce billet donnera aussi de l’espoir à celles qui me lisent <3

  3. Laëtitia 21 janvier 2019

    Premier réflexe après voir vu ta storie… Lire ton post. J’ai plus de mots Olivia… Pour la simple et bonne raison que tu viens de me donner une claque. Il y a des sensations que tu écris (le froid tout le temps, l’agressivité…). Tu viens de décrire ce que je vis depuis des mois. Mais mettre un mot dessus fait peur. J’arrive même plus à écrire puisque les larmes arrivent. Merci

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Laetitia,

      Le problème avec cette maladie c’est de considérer que l’on est malade. L’acceptation est déjà une étape de la guérison 🙂 .
      Ce qui fait le plus peur là-dedans, c’est de rester dans le faux, dans le déni et de ne pas décider de s’en sortir.
      Tu viens de faire peut-être un pas en avant avec cette « claque » dont tu parles…

      Courage, attaque toi à cette maladie le plus tôt possible surtout, que ce soit par tes propres moyens ou en faisant confiance à des professionnels de santé 🙂 .

      Bisous et ne me remercie pas.

  4. my_new_goal 22 janvier 2019

    Ton témoignage me donne du baume au cœur 💓 Moi-même atteinte de TCAs depuis 1-2 ans, j’ai énormément de mal à m’en sortir mais ce genre de post me donne de l’espoir et un jour je sais que j’arriverai à vaincre cette p***** de maladie 💪🏼 Merci pour tout, tu es au top du top comme d’hab 👌🏼

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Tu y arriveras si tu le veux au plus profond de toi c’est cretain… Le chemin est différent pour chacun mais ce qui compte c’est l’aboutissement et ta réussite.
      Courage Florine, fais-toi confiance <3

  5. Elodie 22 janvier 2019

    Merci pour cet article. Merci encore, comme toujours pour ta sincérité. Difficile de regarder en face ses propres problèmes d’avouer qu’on est malade mais il arrive un moment donné où stop il faut se secouer se remettre en question se mettre un bon coup de pied au derrière et se motiver pour avancer. C’est ce que je fais depuis plusieurs années mais c’est encore très compliqué. Je m’accroche 😘💕

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      C’est différent pour tout le monde le temps pour s’en sortir :)Le but c’est la ligne d’arrivée pas la longueur du parcours.
      Il ne faut pas se brusquer si c’est pour faire 10 pas en arrière ^^.
      Courage <3

  6. Signeparks 22 janvier 2019

    Salut! Merci d avoir partager un bout de ta VIE. Je me reconnais a travers certains passages, car moi aussi j ai été touché est descendu à 44 kg pour 1,68m
    On a tous et toute s un déclic a un moment donné mais celui ci arrive quand on prend le temps d y réfléchir. 😘

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Ohhh ma puce, je ne savais pas…

      Oui il faut se poser deux minutes et se demander si on veut commencer à vivre ou continuer de bouziller sa vie avec ces conneries !
      Ca vaut tellement le coup d’y penser…

      Bisous xx

  7. Clémentine Vague 22 janvier 2019

    Coucou, merci pour ce témoignage ! Actuellement je sors d’anorexie. Je n’ai plus peur de l’ai noirriture tant que je contrôle (compte les czlories), j’aimétais arrêter mais j’ai du mal, beaucoup de mal ! Des conseils ? J’ai eu aussi une perte de mes règles et cela fait 4 ans que ça dure. Aurais-tu des conseils pour les règles (sachant que l’on poids est normal). Je veux sortir de l’anorexie ! Biz

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Hello Clémentine !

      Alors pour les règles je ne suis pas médecin donc je ne peux pas t’aider…
      Pour les calories, elles n’ont aucun intérêt à part dans le cadre d’un régime encadré.
      Ton cerveau sait ce qu’il doit manger avant toi 😉
      Les calories n’ont pas d’intérêt non plus car c’est la valeur nutritionnelle du produit qui compte (proteines, fibres, lipides etc…)

      Belle journée à toi <3

  8. Cecile 22 janvier 2019

    J ai préféré attendre ce matin pour lire ton billet, et j ai bien fait, les larmes me montent aux yeux quand je lis par quoi tu es passée, tu es une vrai battante , tellement fière de lire ta réussite, ne change pas tu es sur la meilleure des voies. J espère que ton billet en aidera beaucoup. Belle journée a toi WonderOlivia 💋

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Cécile,

      Je te remercie pour ton passage sur mon blog et d’avoir pris le temps de lire…
      Je ne me considère pas comme plus méritante que d’autres ou quoi que ce soit tu sais :$ L’essentiel c’est son propre combat et la manière dont on l’aborde 😉
      J’espère aussi que ma petite expérience aidera les autres également, en tout cas c’est le but.

      Bise xxx

  9. Road_to_bombasse 22 janvier 2019

    Les TCA … moi à l’inverse je faisais des crises de compulsions alimentaires ! A l’inverse de toi, je mangeais… mangeais… mangeais et évidemment je grossissais !
    Il y a environ 3 ans que je mets un mot sur mes maux… J’ai pris beaucoup trop de poids et j’y ai laissé le peu d’estime de moi qu’il me restait.
    Je me bats encore aujourd’hui…
    Merci de nous humaniser !

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 22 janvier 2019

      Ne me remercie pas ma belle… Vous êtes une communauté absolument géniale, et cette aventure Insta est tout ce qu’il y a de plus humain pour moi justement…
      C’est déjà 50% du taff de mettre un mot sur ça, de se rendre compte des choses et d’accepter.
      Ca prendra du temps, il y aura des hauts et des bas parfois mais regarde la globalité, tes progrès et non tes échecs 🙂
      Sois fière de toi, de ne pas t’être laissée entraîner encore plus là dedans <3

  10. Marie 23 janvier 2019

    C’est dingue comme certaines phrases résonnent en moi. J’ai l’impression que t’es dans ma tête. Ça rassure tellement de savoir que tu as su sortir de cette situation et de voir la shape que tu affiches aujourd’hui. J’admire sincèrement ta force mentale et ta persévérance. J’espère être capable d’atteindre ce même objectif. Merci d’avoir partagé ton expérience Olivia. J’adore ce que tu fais. 😘

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 26 janvier 2019

      Hello Marie,

      Le but était de partager des mots d’une personne atteinte de put*** de maladie pour que cela résonne dans la tête des personnes qui sont en plein dedans … tu t’en sortiras évidemment, parce qu’à moment donné tu te rendras compte que la vie est trop courte pour se la gâcher ainsi 🙂 on espère toujours que ce « réveil » arrive le plus tôt possible…

      Courage ma belle <3

  11. Manue 2 février 2019

    Merci pour ton partage d’expérience. J’ai été anorexique, je me reconnais tellement dans ce que tu dis… J’en suis sortie maintenant, même si à certains moment, je sens que ça pourrait vite revenir. J’arrive à profiter des bons moments sans refuser des sorties par peur de ne pas réussir a gérer. Etre entourée des bonnes personnes, est vraiment indispensable.

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 2 février 2019

      Merci pour ton petit retour sur ton expérience personnelle…
      Effectivement la frontière est mince mais l’entourage et la bienveillance de son entourage y fait beaucoup.

      Continue de profiter de ta vie, tu es déjà surla bonne voie 🙂

      Bonne journée ma belle <3

  12. Melanie Gazet 10 mars 2019

    Merci beaucoup pour ce partage, pour cette transparence que tu as envers nous, ça aide beaucoup. J’ai souvent les réflexions que tu as pu avoir et c’est vrai que ça fou un coup, ça fait mal mais ça permet de se reprendre en main. Doucement mais sûrement comme on dit … 💪🏼🙏🏼

    Répondre
    1. Oli Fitaddict 10 mars 2019

      C’est avec plaisir que je partage au quotidien… Si mes mots peuvent aider, et bien ca me va ! Je ne suis pas un pro de la santé, mais justement, je me dis que j’ai peut être des mots ou des « pistes » qui peuvent parler à certains 🙂 On entend tous les mêmes choses, et on se sent tellement pas considérés dans ces moments-là… Comme des malades imaginaires un peu.
      Un pas après l’autre, tout doucement tu t’e sortiras c’est sûr 😉

      Bise et douce soirée à toi.

  13. Anaëlle 17 juin 2019

    Félicitations pour ton parcours. Je suis tombée sur ton Instagram un peu par hasard et je suis complètement admirative et aussi jalouse. Je suis tombée dans l’anorexie sans m’en rendre compte mais ça a été tellement facile. Plus facile que d’en sortir.. Ça fait 5 ans maintenant, et aujourd’hui même si on me dit que j’évolue moi je sature et je ne sais plus quoi faire pour m’en sortir. J’en ai marr

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.